SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE
- Série S -
Inde, avril 2001
Sujets


Partie 1 (7 points)

Sujet

Histoire et évolution de la Terre et des êtres vivants

Présentez les données paléontologiques qui permettent de comprendre que les caractères anatomiques de l’Homme moderne résultent d’une évolution.

Accès au corrigé



Partie 2 (8 points)

Sujet

Unicité génétique des individus et polymorphisme des espèces

Une espèce est un ensemble de populations interfécondes dont les individus présentent des variations phénotypiques et génotypiques. On cherche à identifier quelques mécanismes responsables du polymorphisme dans une population de drosophiles par la méthode des croisements.
À partir de ces croisements (document) et à l’aide de vos connaissances, vous montrerez comment les mécanismes de brassage de l’information génétique au cours de la méiose permettent d’expliquer la diversité des phénotypes.
Vous vous aiderez de schémas soigneusement annotés.


Accès au corrigé



Partie 3 (enseignement obligatoire, 5 points)

Sujet

Quelques aspects du fonctionnement des centres nerveux

L’anxiété est un état de malaise psychique fréquemment accompagné de convulsions musculaires. Ces convulsions correspondent à des contractions brusques et inopinées des muscles squelettiques, localisées ou généralisées à tout le corps. L’existence de ces troubles – ainsi que leur absence dans les conditions normales – montre que les neurones directement responsables de la contraction musculaire sont soumis à des influences diverses qui assurent une régulation de leur activité. On s’intéresse aux mécanismes qui contrôlent l’activité d’un neurone médullaire.
Exploitez les informations fournies par les documents 1, 2, 3 pour proposer une explication à l’apparition des symptômes musculaires de l’anxiété.





Accès au corrigé



Partie 3 (enseignement de spécialité, 5 points)

Sujet

Aspects biochimiques du fonctionnement nerveux

L’ecstasy est une drogue de synthèse, dérivée d’une amphétamine, dont le principe actif est le MDMA (3-4 méthylène dioxymétamphétamine). Les effets de l’ecstasy sont décrits dans le texte ci-dessous :
« … Si la quantité ingérée d’ecstasy est limitée, le consommateur, euphorique, loquace, ressent un bain de bonheur. Cette phase peut durer 2 à 4 heures selon la dose et la sensibilité individuelle. Suit une période de " descente " souvent marquée par un abattement profond, voire un véritable syndrome dépressif… Chez le singe, l’ecstasy provoque la destruction irréversible des neurones. Et chez l’homme, nous sommes en droit de supposer qu’il y a des destructions neuronales et qu’elles pourraient être définitives… »
(Science et Avenir – Juillet 1998)
Vous exploiterez les documents 1 et 2 pour expliquer les effets de l’ecstasy sur l’organisme humain.




Accès au corrigé