Biologie humaine et physiopathologie

Sujets

Antilles-Guyane, septembre 1998





Accéder au corrigé


Partie 1 (10 points)

BIOLOGIE HUMAINE : IMMUNITÉ ET VACCINATION

Sujet

1. Les éléments figurés du sang (2 points)

1. 1 Le document 1 représente un frottis sanguin ; noter sur la copie le nom des éléments sanguins repérés sur ce document par les numéros 1 à 6.

1. 2 Indiquer un ordre de grandeur des valeurs de numération obtenues chez un individu sain pour les éléments repérés par les numéros 1, 5 et 6 sur le document 1. Indiquer le sens de variation éventuelle de ces valeurs en cas d’infection bactérienne.

1. 3 Définir l’immunité non spécifique et l’immunité spécifique ; citer un élément figuré participant à l’immunité spécifique et un élément figuré participant à l’immunité non spécifique, présentés dans le document 1.

2. Le système immunitaire en action (4,5 points)

2. 1 Définir la réaction inflammatoire en précisant les différentes étapes qui conduisent aux signes cliniques observés qui seront précisés.

2. 2 Certaines cellules immunitaires sont capables de phagocyter des éléments étrangers à l’organisme : décrire les différentes étapes de ce processus.

2. 3 La production d’anticorps est un phénomène important de la réaction immunitaire.

2. 3. 1 Préciser la séquence des événements cellulaires conduisant à la libération des anticorps.

2. 3. 2 Définir un anticorps. Indiquer le nom général de ces substances actives chez l’homme puis citer leurs différentes classes.

2. 4 Les lymphocytes T (notés LT ) participent aussi à la réaction immunitaire. L’incubation de LT avec des macrophages ne conduit pas à l’activation cellulaire des LT . L’incubation de L T avec un antigène ne conduit pas à l’activation cellulaire des LT . En revanche, l’incubation simultanée de LT , d’antigène et de macrophages permet l’activation des LT .

Expliquer ces résultats et préciser le rôle joué par les macrophages au cours de cette expérience.

3. Mise au point d’un vaccin peptidique (3,5 points)

3. 1 Le document 2 représente l’évolution de la concentration sérique d’immunoglobulines au cours du temps chez un sujet ; les instants notés t 1 et t 2 correspondent à des injections d’un virus vivant atténué (non virulent).

3. 1. 1 Analyser ce document puis préciser les caractéristiques et l’origine du phénomène observé.

3. 1. 2 Déduire de ce qui précède une application très utilisée.

3. 2 L’utilisation d’organismes vivants, dans les préparations vaccinantes, est de plus en plus contestée. On cherche actuellement à utiliser, à la place de ces organismes vivants, des peptides mimant les antigènes naturels. Pour cela, on purifie, par exemple à partir d’un virus, des peptides notés A, B, C et D qui sont ensuite testés pour mesurer leur pouvoir immunogène.

Analyser le document 3 et en déduire le peptide qui sera choisi pour préparer le vaccin.

3. 3 Une fois le peptide choisi, il doit être produit en quantité importante, ce qui est réalisé par génie génétique.

3. 3. 1 Citer les mécanismes cellulaires qui permettent de passer de l’ADN aux protéines puis les localiser au sein de la cellule.

3. 3. 2 Le peptide choisi pour le vaccin comporte la séquence d’acides aminés suivantes :

Ala – His – Gln – Cys.

En utilisant le document 4 et, en justifiant de façon détaillée le raisonnement, indiquer parmi les différentes propositions, présentées ci-dessous, la séquence d’ADN à utiliser pour produire ce peptide.

Séquence numéro 1 : CGTATGCCCTAG

Séquence numéro 2 : CGTGTGGTTACA

Séquence numéro 3 : TAACCGATAGGA



Accéder au corrigé

Accéder aux documents du sujet


Partie 2 (6 points)

PHYSIOPATHOLOGIE

Sujet

1. Les agents pathogènes vivants (1,75 point)

1. 1 Préciser les caractères distinctifs d’un virus et d’une bactérie.

1. 2 Il est fréquent pour diagnostiquer une maladie virale de réaliser des examens immunologiques. Définir ces examens et justifier leur utilisation. Illustrer la réponse par un exemple.

2. Troubles nutritionnels (1,75 point)

2. 1 " Notre planète se meurt de manger mal. Par milliards, les hommes s’alimentent mal et en meurent. Et le problème touche de la même façon les pays développés, les pays en voie de développement et les plus démunis ". C’est le cri d’alarme du directeur général de l’OMS qui précise d’autre part " toutes les pathologies liées à la malnutrition pourraient être virtuellement éliminées en l’espace d’une décennie, moyennant un effort au niveau mondial ".

À partir de ce constat, exposer de façon simple les principaux troubles nutritionnels liés aux apports alimentaires rencontrés sur la terre, en illustrant chacun d’eux par un exemple.

2. 2 La phénylcétonurie est une maladie métabolique. Présenter et justifier son traitement.

3. Exploration de l’appareil digestif (2,5 points)

Citer deux examens complémentaires basés sur des principes physiques différents, permettant d’explorer l’appareil digestif. Pour chacun de ces examens préciser le principe, les indications, les avantages et les inconvénients de chacun d’eux.



Accéder au corrigé

Partie 3 (4 points)

TERMINOLOGIE MÉDICALE

Sujet

1. Définir les termes suivants : (1,25 point)

1. Névrite.

2. Antibiogramme.

3. Anorexie.

4. Cystite.

5. Asthénie.

6. Apyrétique.

7. Parasitose.

8. Glycosurie.

9. Myosis

10. Cervicalgie.

2. Donner le terme correspondant à chacune des

définitions suivantes : (1,25 point)

1. Terme générique des affections touchant la rétine.

2. Éruption cutanée.

3. Concentration des protéines dans le liquide céphalo-rachidien.

4. Coloration jaune des téguments due à un excès de bilirubine dans

le sang.

5. Démangeaisons.

6. Douleur au niveau de l’estomac.

7. Paralysie de la moitié droite ou gauche du corps.

8. Présence de sang dans les urines.

9. Concentration du potassium dans le sang.

10. Étude du mode d’apparition d’une maladie dans une population,

de son évolution et de sa répartition au sein de celle-ci.

3. Pour chacun des termes ci-dessous, préciser :

(1,5 point)

• le sens des préfixes, racines et suffixes éventuels le composant,

• sa définition

• le terme de sens contraire

1. Eutocie.

2. Hyperleucocytose.

3. Oligurie.

4. Tachypnée.

5. Hypoesthésie.


Accéder au corrigé