RETOUR AU SOMMAIRE
EXERCICES POUR LA CLASSE DE SECONDE
Retour à l'espace élèves
Mise à jour : 
septembre 2000
Cellule, ADN et unité du vivant
12. Parenté et diversité des organismes


Il y a deux types d'exercices. Les questions à choix multiples (QCM) et les questions à complément relationnel (QCR). Dans les QCM une proposition numérotée est accompagnée de plusieurs réponses possibles (A, B, C, etc.) dont certaines sont exactes et d'autres non. Il y a toujours au minimum une bonne réponse mais il peut aussi y en avoir deux, trois, quatre… Il s'agit donc de cocher les bonnes réponses en entourant la lettre correspondante. Dans les QCR, chaque question numérotée est constituée de deux propositions reliées par la conjonction car. L'une ou l'autre des deux propositions peut être exacte ou inexacte. En outre, il peut y avoir une relation de causalité entre elles mais il peut aussi ne pas y en avoir. Il faut donc identifier la ou les propositions exactes et si elles sont liées par une relation de cause à effet. Il faut répondre par 1 si les deux propositions sont vraies et si elles ont une relation de cause à effet. Par 2 si elles sont vraies mais n'ont pas de relation de cause à effet. Par 3 si l'une des deux seulement est fausse. Par 4 si les deux sont fausses.

Bon courage !


1. Au cours du développement embryonnaire : A. toutes les cellules reçoivent la même information génétique
B. toutes les cellules expriment la même information génétique
C. les cellules se différencient et acquièrent des fonctions différentes
D. toutes les cellules restent identiques
E. aucune cellule ne meurt
  2. Le programme du développement embryonnaire : A. est contenu dans le cytoplasme de l'œuf
B. est contenu dans le noyau de l'œuf
C. est présent dans toutes les cellules de l'organisme
D. est codé dans l'ADN
E. se déroule indépendamment de l'environnement
  3. Au cours du développement : A. on observe toujours une phase de segmentation
B. l'augmentation du nombre de cellules résulte de mitoses
C. des mouvements cellulaires se produisent
D. le cœur est toujours le premier organe formé
E. les axes de polarité se matérialisent à la fin
  4. Les embranchements du règne animal : A. sont constitués d'organismes issus de plusieurs ancêtres différents
B. sont constitués d'organismes issus d'un même ancêtre commun
C. sont caractérisés par leur plan d'organisation
D. sont caractérisés par des modalités communes de développement
E. sont extrêmement nombreux
  5. On appelle organes homologues : A. des organes qui assurent les mêmes fonctions
B. des organes qui sont constitués des mêmes tissus
C. des organes qui ont la même origine évolutive
D. des organes bâtis sur le même plan
E. des organes qui ont la même origine embryonnaire
  6. On appelle organes analogues : A. des organes qui assurent les mêmes fonctions
B. des organes qui sont constitués des mêmes tissus
C. des organes qui ont la même origine évolutive
D. des organes bâtis sur le même plan
E. des organes qui ont la même origine embryonnaire
  7. Le devenir de chaque cellule embryonnaire : A. dépend de ses gènes
B. dépend de sa position dans l'embryon
C. dépend de l'action de signaux chimiques
D. est déterminé dès sa formation
E. ne dépend pas de son environnement  
8. Chez la drosophile :


A. le développement embryonnaire conduit directement à un adulte
B. le développement embryonnaire conduit à une larve
C. les axes de polarité de l'embryon diffèrent de ceux de l'adulte
D. le corps est divisé en segments
E. les appendices sont articulés
 

9. La formation des organes dans l'embryon : A. procède d'arrière en avant
B. commence pendant la phase de segmentation
C. suit un plan d'organisation
D. est sous le contrôle d'un petit nombre de gènes
E. résulte uniquement des divisions cellulaires
  10. Les gènes homéotiques : A. n'existent que chez les insectes
B. n'existent que chez les vertébrés
C. existent chez tous les animaux
D. ont une origine commune
E. exercent des fonctions similaires
  11. Les gènes homéotiques : A. présentent des similitudes de séquence
B. sont en nombre égal chez toutes les espèces
C. sont réunis en complexes
D. dérivent d'un seul gène ancestral
E. ne sont jamais interchangeables entre espèces différentes  
12.
Toutes les cellules d'un embryon expriment les mêmes gènes
car
toutes les cellules issues de l'œuf reçoivent la même information génétique.  
13.


Les gènes homéotiques identifiés dans différentes espèces sont des gènes homologues
car
ils dérivent vraisemblablement d'un même gène ancestral.

14.
Une mutation dans un gène homéotique peut aboutir à une anomalie du développement
car
toutes les étapes du développement sont contrôlées par des gènes homéotiques.
15.
Les gènes homéotiques agissent en contrôlant le fonctionnement d'autres gènes
car
ils dirigent la synthèse de protéines qui se lient à d'autres gènes.
16.
Un gène homéotique de souris greffé chez une drosophile conduit à la mise en place d'un organe de souris
car
chaque gène homéotique est à l'origine d'un organe déterminé.


 
 

RETOUR AU SOMMAIRE N'hésitez pas à faire connaître vos impressions, commentaires, suggestions etc dpol#noos.fr

TOUS DROITS RESERVES
© 2000 D. Pol