Métropole. Groupements 1 et 4 - Série S - Juin 1996

Durée de l’épreuve : 3 h 30

Coefficient : 6 (enseignement obligatoire) ou 8 (enseignement de spécialité en SVT)

SUJETS



PARTIE I : Mécanismes de l’immunité (8 points)

Les macrophages

Présentez le rôle des macrophages dans l’induction de la réponse immunitaire spécifique. Illustrez votre exposé par des schémas.

Accès au corrigé


Avant de commencer
Bien délimiter le sujet : il faut se limiter à la réponse immunitaire spécifique et plus précisément à la phase d’induction.
Dans ces conditions, on présentera les caractères des macrophages et des réactions immunitaires de façon très générale en introduction puis on décrira les mécanismes de présentation des antigènes dans une première partie, l’induction de la réponse à médiation cellulaire dans une seconde et celle de la réponse à médiation humorale dans une troisième. La conclusion insistera sur la place centrale des macrophages dans les réponses immunitaires spécifiques liée à leur fonction de présentation de l’antigène.
Il est absolument impératif de construire un plan et de le faire apparaître dans votre copie.
Le plan proposé n’est en rien impératif : concevez votre propre plan comme vous préférez mais en gardant à l’esprit qu’il doit suivre une démarche explicative et un ordre logique.

PARTIE II : Histoire et évolution de la Terre et des êtres vivants (7 points)

En vous appuyant sur les informations fournies par les documents 1 et 2, exposez les caractéristiques morphologiques et anatomiques de l’Homme et situez l’Australopithèque Lucy par rapport à leur acquisition.


Accès au corrigé

Avant de commencer
Il s’agit de repérer les caractéristiques morpho-anatomiques de l’espèce humaine par rapport aux autres primates comme le Gorille afin d’identifier chez l’Australopithèque Lucy les caractères humains (nouveaux) et simiens (hérités d’un ancêtre commun). Cette identification a pour but de déterminer dans quelle mesure cette espèce fossile peut être considérée comme appartenant à la lignée humaine et, si c’est le cas, de la situer par rapport à l’évolution de la lignée humaine.
S’agissant d’une épreuve de type II, l’analyse des documents doit être la plus complète possible et les résultats que vous en tirez doivent être mis en relation avec vos connaissances pour résoudre le problème posé.

PARTIE III - Enseignement obligatoire (5 points)

Fonctionnement d’un système de régulation

Chez les primates, l’activité cyclique de l’ovaire résulte du fonctionnement d’un système de régulation essentiellement hormonal. Elle peut être volontairement perturbée dans l’espèce humaine par la prise de contraceptifs oraux de types divers.

En vous limitant à l’exploitation des données fournies (cf. ensemble documentaire), proposez une explication à l’effet du contraceptif utilisé sur le fonctionnement du système de régulation.





Accès au corrigé


Avant de commencer
Se rappeler les principales régulations liant les hormones ovariennes et le système hypothalamo-hypophysaire, notamment les rétroactions exercées par les hormones ovariennes sur la sécrétion des gonadostimulines.
Même si vous connaissez bien le mode d’action des contraceptifs oraux normodosés, n’essayez pas de réciter, mais mettez en ordre les documents en partant d’un cycle normal pour montrer ensuite les perturbations provoquées par la " pilule ".

PARTIE III - Enseignement de spécialité (5 points)

Aspects du fonctionnement des centres nerveux

La conduction de l’information le long d’une fibre nerveuse se manifeste par des combinaisons de signaux électriques semblables nommés potentiels d’action. On étudie leur genèse en rapport avec la perméabilité membranaire aux ions Na+ et K+.

Montrez en quoi les informations fournies (cf documents) permettent de proposer une explication cohérente de ce phénomène physiologique.

Document 1 : Expériences réalisées avec l'axone géant d'un neurone de Calmar

Le système de stimulation ci dessus peut être remplacé par un dispositif qui permet d'imposer à l'ensemble de la membrane une variation brutale de la ddp, maintenue ensuite constante, et de mesurer en même temps les courants d'ions à travers la membrane. Il est ainsi possible d'évaluer les variations de la perméabilité membranaire aux ions, notamment aux ions Na+ et K+.

Document 2 : Expériences réalisées sur un fragment de membrane de neurone de mammifère
           
Accès au corrigé

Avant de commencer
Il s’agit de montrer les liens logiques entre les documents qui démontrent le rôle des ions dans la genèse des potentiels d’action.
Les résultats expérimentaux doivent être interprétés et pas seulement décrits pour déterminer les ions en cause pour chaque type de courant, entrant ou sortant.
N’oubliez pas l’importance du potentiel de repos.