Fiche technique
RETOUR AU SOMMAIRE
Culture et observation de la levure Schizosaccharomyces pombe


  • Culture et repiquage

Les souches reçues du fournisseur sur milieu solide peuvent être repiquées sur de nouvelles boîtes de milieu solide, pour conservation, ou sur milieu liquide pour expérimentation. 
Les repiquages et mises en culture doivent être faits en conditions stériles. Les techniques sont identiques à celles utilisées pour S. cervisiae
La composition des milieux est indiquée ci-dessous.


Boîte de culture de S. pombe

  • Observation 

Des observations microscopiques classiques peuvent être réalisées à partir d’une colonie prélevée sur boîte et mise en suspension dans l’eau ou dans un colorant. 
De nombreux colorants peuvent être employés : bleu de méthylène, orcéine acétique, bleu de Nil… selon les mêmes techniques que celles utilisées pour Saccharomyces cerevisiae
Il suffit en général de mélanger une goutte de suspension avec une goutte de colorant et de recouvrir d’une lamelle. Toutefois, l’observation de la morphologie cellulaire, l’identification des différentes étapes du cycle et la mesure éventuelle de la taille des cellules peuvent être menées simplement sans aucune coloration sur une goutte de culture liquide.
Comme pour S. cerevisiae, la croissance d’une population peut être suivie en milieu liquide par colorimétrie ou par numération sur lame. 
 

Cliquer sur l'image pour l'agrandir
Cliquer sur l'image pour l'agrandir
Cellules de S. pombe dans une
chambre de lame à numération
(x 100)
Frottis non coloré (x 600)
Cliquer sur l'image pour l'agrandir
Cliquer sur l'image pour l'agrandir
Coloration par le bleu de méthylène (x 600)
Coloration par le bleu de méthylène
(x 1000, objectif à immersion et zoom numérique)

  • Milieux de culture YE 

Le milieu YE assure la croissance végétative et inhibe conjugaison et sporulation. 
Pour les souches auxotrophes, le milieu doit être supplémenté.

  •  Liquide
  • Extrait de levure : 5 g
    Glucose : 30 g
    Eau distillée : 1 L

  • Solide
  • Ajouter 20 g de bacto-agar au milieu précédent.
Pour les souches auxotrophes, les suppléments, bases (adénine, uracile) et/ou acides aminés (histidine, leucine, lysine), sont ajoutés au milieu minimum à raison de 225 mg/L.

RETOUR AU SOMMAIRE
TOUS DROITS RÉSERVÉS
Didier Pol © 1998-2003 
dpol#noos.fr
Emplacements des visiteurs de cette page

N'hésitez pas à faire connaître vos impressions, commentaires, suggestions etc