Explorer le monde avec un microscope optique : les poux


Les endroits où se concentrent des enfants, par exemple les écoles ou les crèches, sont favorables au développement des poux. En effet, les poux se transmettent aisément entre les enfants, même tenus parfaitement propres, soit par contact direct entre eux, soit par l'intermédiaire de divers objets, comme les brosses à cheveux, les oreillers, les chapeaux, etc. car ils se déplacent rapidement et peuvent survivre quelques jours en dehors de leur hôte humain. Ils nécessitent cependant pour se multiplier les conditions qui règnent sur la tête des enfants (température, humidité, cheveux, approvisionnement en sang). Ils se reproduisent sexuellement, pondent des oeufs, les lentes, qui restent fixées aux cheveux, avant d'éclore au bout de quelques jours en donnant une larve qui se nourrit d'emblée de sang. La larve ne diffère pas morphologiquement de l'adulte, si ce n'est par sa taille inférieure.
Les poux de l'homme sont spécifiques de l'espèce humaine et ne se transmettent pas aux autres espèces de mammifères qui possèdent leurs propres espèces de poux (pou du cheval, du chat, etc.).
Le pou le plus commun chez les enfants est le pou de tête. Comme son nom l'indique, il vit sur la tête et peut se trouver chez n'importe quel enfant. S'ils déterminent des démangeaisons du cuir chevelu, les poux de tête ne sont pas vecteurs de maladies. Le pou de tête appartient à l'espèce Pediculus capitis. C'est un insecte aptère, de l'ordre des anoploures appartenant au super-ordre des psocoptéroïdes. C'est un ectoparasite (parasite externe) hématophage (il suce le sang de son hôte).
On peut observer les poux vivants, mais, comme ils se déplacent sans cesse, il est plus facile de les observer et de les photographier après les avoir tués, par exemple en les recouvrant d'alcool dans un verre de montre.
Le pou de tête mesure de 2 à 4 mm de longueur. A la loupe binoculaire ou au microscope à faible grossissement, on peut reconnaître les caractéristiques d'un insecte : corps formé de trois parties, tête, thorax, abdomen, la tête portant une paire d'antennes, le thorax, trois paires de pattes. L'abdomen est segmenté.

Pou de tête (loupe binoculaire X 20)
Les caractéristiques d'un insecte sont aisément identifiables :
corps formé de trois parties, tête portant une paire d'antennes, thorax,  portant trois paires de pattes.




Pou de tête (loupe binoculaire X 20)
Cet exemplaire a été laissé à sécher. Les tissus mous ont disparu, seul le squelette externe de chitine a été préservé.
Noter les griffes, à l'extrêmité des pattes antérieures, formant une pince avec la partie interne du tarse, qui permet à l'animal de s'arrimer solidement aux cheveux de son hôte.

Chez le pou fraîchement tué, on peut constater la présence de sang à l'intérieur du tube digestif, comme on le voit ci-dessous :

Pou fraîchement tué (loupe binoculaire X 10)

Pou fraîchement tué (microscope optique X 40
Au microscope, on distingue les organes internes, tube digestif et glandes reproductrices.


Pou fraîchement tué (microscope optique X 40, zoom optique)

A plus fort grossissement, on distingue les détails de la tête. Les pièces buccales qui permettent de sucer le sang de l'hôte sont rétractées au repos à l'intérieur de la tête.

Détail de la tête et du thorax
(microscope optique X 100)
Noter les yeux, les antennes formées de six segments et les glandes labiales, en noir, situées dans le thorax

Détail des pattes
(microscope optique X 100)
Noter les griffes qui constituent avec l'extension pointue du tarse une pince efficace pour s'accrocher aux cheveux de l'hôte.

Télécharger ou visionner une vidéo de pou vivant :

Cliquer pour télécharger (1,4 Mo)

Après avoir cliqué sur le lien ci-dessus, le menu suivant s'affiche dans votre navigateur :


  • Pour visualiser la vidéo, cocher ouvrir avec (Choisir Real player, Windows media player, Quicktime, etc.) et cliquer sur le bouton "OK".
  • Pour enregistrer la vidéo sur votre disque dur, cliquer sur le bouton "Enregistrer sur le disque" puis choisissez l'emplacement de sauvegarde à partir duquel vous pourrez ouvrir la vidéo.
Soyez patient, la vitesse de téléchargement dépend de la vitesse de votre connexion Internet.

TOUS DROITS RÉSERVÉS
Didier Pol © 2006 
dpol#noos.fr
Emplacements des visiteurs de cette page

N'hésitez pas à faire connaître vos impressions, commentaires, suggestions etc