RETOUR AU SOMMAIRE
 Extraction de l'ADN de divers organismes
 

 

L'extraction de l'ADN, sa caractérisation et sa localisation intracellulaire, voire son dosage sont devenues des activités communes dans les classes de lycée. Il est virtuellement possible d'extraire l'ADN de tout être vivant puisqu'ils en contiennent tous, procaryotes comme eucaryotes, qu'ils soient des plantes, des champignons ou des animaux. L'universalité de cette molécule qui, non seulement, contient  l'information génétique propre à chaque individu tout en étant responsable de la variabilité génétique individuelle, mais aussi constitue la mémoire génétique de l'espèce, est l'une des caractéristiques communes qui attestent de l'unité du vivant et constituent l'un des éléments de preuve de leur origine commune.
Les différentes méthodes d'extraction de l'ADN reposent sur les mêmes principes. Lorsqu'il s'agit d'échantillons d'organismes pluricellulaires, un broyage mécanique sépare d'abord les cellules. Quel que soit l'organisme d'origine, un traitement par un détergent permet de détruire les membranes cellulaires, conduisant à la libération de l’ADN en solution. Une étape de décantation permet de séparer la solution des débris cellulaires qui tombent au fond du récipient. Pour obtenir un ADN débarassé des protéines qui l'accompagnent nécessairement, on traite l'échantillon par une protéase (trypsine, protéinase K, subtilisine...). La protéase hydrolyse les protéines qui passent aussi en solution. Cette étape n'est pas indispensable si l'ADN extrait n'est pas destiné à d'autres analyses telle que l'électrophorèse. Enfin, une couche d’alcool à 95 % est déposée ensuite à la surface de la solution pour faire précipiter l’ADN, insoluble dans l'alcool, à l’interface alcool – eau de façon visible à l'œil nu. Il est alors possible de le collecter, par exemple pour le colorer (par la méthode de Feulgen, par le bleu de méthylène, le bleu de toluidine, l'orcéine acétique, le vert de méthyle acétique), pour mettre en évidence ses constituants ou pour le doser.
La liste ci-dessous n'est pas exhaustive, mais il s'agit de matériel biologique relativement aisé à se procurer.

RETOUR AU SOMMAIRE

TOUS DROITS RESERVES
© 1998-2008 D. Pol
dpol#noos.fr
Emplacements des visiteurs de cette page

N'hésitez pas à faire connaître vos impressions, commentaires, suggestions etc