RETOUR AU SOMMAIRE


(programme 2000)
Liens vers des sites extérieurs
Retour à la page des fiches de TP
Mise à jour :
décembre 2008
(vérification des liens)

Les liens hypertexte ci-dessous renvoient directement soit à la bibliographie, soit à des sites Web où sont décrites les activités pratiques correspondant aux différents chapitres du programme rappelés dans la colonne de gauche.
Les sites sont regroupés sur deux tableaux différents, l'un comportant des ressources correspondant à "L'organisme en fonctionnement" et l'autre des ressources correspondant à "Cellule, ADN et unité du vivant". Pour les ressources en sciences de la Terre, voir le site du GTD Planet-Terre

Quand vous cliquez sur un lien, à l'exception de la bibliographie, vous sortez de ce site.
Je vous serais reconnaissant de me signaler les liens rompus de façon à ce que je puisse les corriger.


Accès aux sites institutionnels dédiés :
L'organisme en fonctionnement : intégration des fonctions et régulation physiologique au cours de l'activité physique.

CLASSEMENT THEMATIQUE
NOTIONS ET CONTENUS 
(programme officiel)
Travaux pratiques envisageables et liens correspondants
Relations entre activité physique et paramètres physiologiques
 
  • L'augmentation de l'activité physique
  • s'accompagne d'un accroissement de 
    la consommation de dioxygène et de 
    nutriments par les cellules musculaires.

 
       
 
 
 
 
  • L'effort physique est associé à la
  • variation de l'activité des systèmes 
    circulatoire et respiratoire.

 
 
 
 
 
 

 

Organisation et fonctionnement des muscles

Variations d'activité des systèmes circulatoire et respiratoire
Couplage entre l'activité 
cardiorespiratoire et l'apport de dioxygène aux muscles
  • La circulation du sang au sein des cavités cardiaques se fait dans
  • un seul sens.

  • La disposition en série de la circulation
  • pulmonaire et de la circulation générale
    permet la recharge en dioxygène de 
    l'ensemble du volume sanguin.

  • L'apport préférentiel de dioxygène aux
  • muscles en activité résulte de la disposition
    en parallèle de la circulation générale 
    associée à une vasoconstriction variable.

  • L'augmentation des débits cardiaque et
  • ventilatoire permet d'apporter davantage
    de dioxygène aux muscles en activité.
Le sang
  • Réalisation et observation de frottis sanguin (méthode rapide, sang animal).
  • L'hémoglobine : étude in vitro de quelques propriétés (spectrophotométrie, ExAO).

Coeur et automatisme cardiaque
Le coeur et la circulation
Intégration des fonctions dans l'organisme au cours de l'activité physique
  • <> Le fonctionnement automatique du coeur est modulé par le système nerveux .
  • L'activité rythmique des muscles respiratoires est commandée par le 
  • système nerveux.

  • Au cours de l'activité physique, cette modulation et cette commande sont
  • modifiées, ce qui adapte l'organisme à l'effort.
  • Modélisation d'un rétrocontrôle
  • Mesure de la fréquence cardiaque à la suite de changements de position.
  • Utilisation de logiciels de simulation de physiologie cardiovasculaire.
  • Enregistrement de l'activité électrique du coeur au repos et au décours de l'exercice (ExAO). 
  • Tests physiologiques : indice de Ruffier, de Ruffier-Dickson, test de Martinet, de Flack, d'Amstrand et Rhyming (avec ou sans ExAO). 
  • Enregistrement de l'activité électrique de muscles squelettiques au repos et au cours de l'effort (ExAO).

Cellule, ADN et unité du vivant
NOTIONS ET CONTENUS (programme officiel)
Activités envisageables et liens correspondants
La cellule fonde l’unité et 
la diversité du vivant.
     
  • Les cellules sont les unités structurales et fonctionnelles de
  • tous les êtres vivants.
     
  • Toutes les cellules sont limitées par une membrane plasmique. Elle définit un compartiment intracellulaire
  • où a lieu le métabolisme.
     
  • L’hétérotrophie et l’autotrophie sont 
  • deux grands types de 
    métabolisme .
     
  • Les activités fondamentales des cellules telles que le métabolisme et la division 
  • sont sous le contrôle d'un programme génétique.
     
  • Le matériel génétique est contenu dans un ou des  chromosomes. 
Universalité et variabilité de 
la molécule d'ADN.
  • La transgénèse repose sur
  • l'universalité de la molécule d'ADN en tant que support de l'information génétique.

  • Chaque chromosome contient une molécule d'ADN qui porte de nombreux gènes.
  • L'ADN est formé de deux chaînes complémentaires de nucléotides (A, T, C, G). 
  • La séquence des nucléotides au sein d'un gène constitue
    un message.

  • Les allèles ont pour origine des mutations qui modifient la séquence de l'ADN. Les mutations introduisent une
  • variabilité de l'information génétique.

  • Les conséquences des mutations sont différentes selon qu'elles touchent les cellules somatiques ou germinales.

Parenté et diversité des 
organismes
  • Les vertébrés présentent des
  • similitudes anatomiques qui se  traduisent par un plan d'organisation commun : axes de polarité (antéro- postérieur, dorso-ventral, droite-gauche),
    disposition des principaux organes par  rapport à ces axes.

  • Le développement embryonnaire conduit à la mise en place du plan d'organisation en suivant un programme génétiquement
  • déterminé.

  • Malgré leur diversité les grands plans d'organisation du monde vivant sont en partie sous le contrôle de gènes apparentés tels que les gènes homéotiques.
  • Les similitudes aux différents niveaux d'organisation : cellule, molécule d'ADN et organismes, conduisent à la notion d'origine commune des espèces.
RETOUR AU SOMMAIRE
MERCI DE VOTRE VISITE !
TOUS DROITS RESERVES
© D. Pol, 2000-2008
N'hésitez pas à faire connaître vos impressions, commentaires, suggestions, etc.
dpol#noos.fr
Emplacements des visiteurs de cette page