Protocole
RETOUR AU SOMMAIRE
Comparaison du répertoire enzymatique des microorganismes




  • Principe
Chaque être vivant est caractérisé par son programme génétique contenu dans l'ADN de chacune de ses cellules. Ce programme est inscrit dans ses gènes dont l’ensemble constitue le génotype. Le génotype détermine l’identité biologique mais il n’est pas directement accessible à l’observation. Toutefois, il contribue à la mise en place des caractéristiques visibles (ou aisément détectables) des être vivants que l’on appelle le phénotype. Aussi, caractériser l’identité biologique des cellules et des organismes consiste à identifier des éléments du phénotype dont la présence est directement liée à l’expression du programme génétique. Chez les microorganismes unicellulaires comme les bactéries, comme chez les autres organismes, les protéines reflètent directement le génotype puisqu'elles sont l'expression des gènes. Les enzymes produites par un type de microorganismes donnent donc une image de son génotype. Ces enzymes peuvent être distinguées selon qu'elles restent intracellulaires ou qu'elles sont sécrétées dans le milieu extracellulaire.
Toute une série d'enzymes peuvent être mises en évidence par des réactions colorées en utilisant des susbtrats appropriés. Des microméthodes permettant de tester directement des suspensions cellulaires, des extraits cellulaires ou des milieux de culture ont été mises au point. On utilise ici des tests de détermination rapide d'activités enzymatiques API-ZYM pour comparer l'équipement en hydrolases de levures et de cyanobactéries, microorganismes faciles à cultiver.
  • Protocole
Déposer deux gouttes d'une des suspensions de microorganismes (une espèce de cyanobactérie et trois espèces différentes de levures) dans chaque cupule d'une galerie.
Placer la galerie dans sa boîte après y avoir déposé 5 mL d'eau, fermer et placer à l'étuve.
Après 1 h d'incubation, déposer 1 goutte du réactif A puis une goutte du réactif B dans chaque cupule.
Après apparition d'une coloration dans les cupules positives, passer la galerie sous la rampe à UV pour décolorer les cupules négatives.
  • Résultats

De haut en bas :
Levure : Saccharomyces cerevisiae
Levure : Kluyveromyces fragilis
Levure : Candida utilis
Cyanobactérie : genre Chroococcus

Cinq espèces différentes de levures
  • Interprétation

  • Enzymes détectables :


1. Témoin sans substrat
LIPASES
3. Estérase (C4) 
4. Estérase lipase (C8)      
5. Lipase (C14)
PROTEASES
6. Leucine arylamidase
7. Valine arylamidase
8. Cystine arylamidase    
9. Trypsine
10. Alpha-Chymotrypsine
PHOSPHATASES  
2. Phosphatase alcaline
11. Phosphatase acide
12. Naphtol phosphohydrolase
OSIDASES
13. Alpha-galactosidase (mélibiase)
14. Béta-galactosidase (lactase)
15. Béta-glucuronidase (hyaluronidase)
16. Alpha-glucosidase (maltase)   
17. Béta-glucosidase (cellulase)
18. N-acétyl-béta-glucosaminidase (chitinase)
19. Alpha-mannosidase
20. Alpha-fucosidase

RETOUR AU SOMMAIRE

TOUS DROITS RESERVES
© 1998-2008 D. Pol
dpol#noos.fr
Emplacements des visiteurs de cette page

N'hésitez pas à faire connaître vos impressions, commentaires, suggestions etc