Travaux pratiques

PRINCIPE D’UN TEST BIOLOGIQUE

Avant la mise au point des méthodes d’analyse biochimique extrêmement sensibles utilisées aujourd’hui, il n’était pas possible d’isoler certaines substances en raison de leur très faible concentration dans les tissus. Pour les caractériser, on utilisait alors des tests biologiques : un extrait d’un tissu soupçonné de contenir la substance recherchée est appliqué à un organe cible et on enregistre les modifications d’activité biologique de la cible. Ce type de méthode est encore employé dans les premières étapes de purification d’une substance.
On emploiera ici un test biologique pour étudier l’action d’une hormone végétale impliquée dans la croissance, l’auxine (acide indolacétique).

Protocole

1) - Préparer 50 mL de tampon phosphate pH 6,5
2) - Préparer à partir d’un aliquote de 1 mL de la solution mère d’auxine (10-4 mol.L-1), par dilutions successives, des solutions à 10-5, 10-6, 10-7 et 10-8 mol.L-1 d’auxine dans du tampon phosphate pH 6,5. Préparer 9 mL de chaque solution, 9 mL de tampon seul qui servira de témoin et 8 mL de tampon seul destiné à accueillir une solution de concentration inconnue.
3) - Répartir les 6 solutions dans des boîtes de Pétri (identifier les boîtes par une étiquette portant vos initiales et la concentration de la solution).
4) - Placer 1 mL de la solution à tester dans la boîte de Pétri correspondante.
3) - Avec une lame de rasoir, couper des segments de 20 mm de long, les plus droits possible, dans la région terminale d’hypocotyles de Vigna radiata (30 échantillons).
4) - Fendre chaque échantillon en son milieu sur 15 mm dans le sens de la longueur.
5) - Placer 5 échantillons par boîte et noter l’heure.

REVENIR AU LABORATOIRE AU MINIMUM 3 HEURES PLUS TARD ET FAIRE UN SCHEMA PRECIS DES RESULTATS
 

  1. Évaluer la concentration de la solution inconnue par comparaison avec la gamme étalon.
  2. Sachant que l’auxine provoque un allongement des cellules cibles, quelles semblent être les cellules cibles ?
  3. Justifier la réponse en expliquant les modifications observées à l’œil nu par le comportement des cellules sensibles à l’auxine.

RETOUR AU SOMMAIRE

TOUS DROITS RESERVES
© 1998-2008 D. Pol
dpol#noos.fr
Emplacements des visiteurs de cette page

N'hésitez pas à faire connaître vos impressions, commentaires, suggestions etc